Jean Robie – Fleurs

Catégories : , ,

Description

Jean Robie (1821-1910)

Peintre belge du 19ème Siècle

 

Dimensions hors cadre : 120 x 185 cm
Dimensions cadre compris : 140 x 220 cm

Jean Robie (ou Jean-Baptiste Robie), né le 19 novembre 1821 à Bruxelles et mort le 8 décembre 1910, est un peintre académicien et écrivain bruxellois ayant vécu à Saint-Gilles. Célèbre de son vivant pour ses natures mortes, il fut surnommé « l’amant des roses ».

 

La rue Jean Robie, située à Saint-Gilles (commune à laquelle il est associé), lui est dédiée.

 

Fils de deux Bruxellois, Jean-Baptiste Robie et Marie-Catherine Mommaert, Jean Robie naît en 1821 rue Haute à Bruxelles. Il est élevé dans la forge paternelle, en face de l’hôpital Saint-Pierre (dont il s’amusait à décorer les portes avec ses amis, armés de craies ou de peinture), entouré de six frères et cinq sœurs, où il vit une enfance difficile. Il se révèle une première fois à travers des enseignes qu’il conçoit, ensuite à travers des peintures sur porcelaine et sur verre, qu’il vend.

Jean Robie quitte le domicile pour s’installer à Paris où il exerce alors divers métiers manuels, notamment dans le bâtiment. En 1838, après une période de difficultés économiques et d’épisodes douloureux (il rentrera au domicile paternel et le quittera à nouveau, entamera des études à Paris mais sera amené à les abandonner), Jean Robie s’inscrit à l’Académie royale des beaux-arts de Bruxelles (en dessin, perspective, figure antique) où il a notamment Balthazar-François Tasson-Snel pour professeur.

 

Il obtient sa première médaille d’or au salon de Bruxelles en 1848 pour un tableau de fleurs. Il est plus tard nommé Chevalier de l’Ordre de Léopold (en 1861, puis Officier en 1869, et finalement Commandeur de l’Ordre de Léopold le 4 mai 1881, à la suite de son immense succès lors d’une exposition grandiose à l’inauguration du nouveau Palais des Beaux-Arts (rue de la Régence), simultanée au cinquantenaire de l’Indépendance de la Belgique.

 

En 1849, Jean Robie a suffisamment d’argent pour acheter un terrain situé chaussée de Charleroi à Saint-Gilles. Il y construit ensuite une grande maison, rachète des terrains limitrophes afin de bénéficier d’un beau grand espace extérieur. Il entame également une période de nombreux voyages, durant lesquels il explore l’Asie, l’Europe et l’Afrique, et puisera énormément dans cette expérience pour enrichir et transformer son art. En son domicile sera fondé le Musée indien.

 

Jean Robie meurt célibataire et sans enfants en 1910 à l’âge de 89 ans, laissant derrière lui des intentions très humbles quant au respect de sa mémoire : « Pour parer à toute éventualité, je ne veux pas que les membres de ma famille s’occupent de mes funérailles que je veux sans aucune cérémonie religieuse ; mes amis Gustave Washer et Prosper De Wilde, sont chargés de faire incinérer mon corps au cimetière du Père-Lachaise, à Paris ; ils sont dispensés de m’y faire élever un monument quelconque. Ma volonté est que mes cendres ne soient pas conservées. On n’enverra point de circulaire ; il suffira de faire insérer une notice nécrologique dans les six journaux suivants : L’Indépendance belge, le Petit Bleu, l’Étoile, la Chronique, le Soir et la Gazette. Je décline les honneurs militaires et tout ce qui a rapport aux pompes funèbres. Aucun discours ne sera prononcé devant mon cercueil : on est prié d’envoyer ni fleurs ni couronnes … Écrit en entier de ma main le mercredi 25 novembre l’an 1903. ».

 

 

Jean-Baptiste Robie (1821–1910) was a Belgian painter who specialised in flower painting, and later seascapes, landscapes and Oriental scenes.

 

He was born in Brussels, the son of a smith, and was initially self-taught. With the encouragement of his friend the artist Théodore Fourmois he later began studying at the Académie Royale des Beaux-Arts in Brussels with Balthazar-François Tasson (later Tasson-Snel) and exhibited at the Brussels Salon from 1843 to 1875, as well as at the Paris Salon and elsewhere.

 

He also wrote many travel books based on his extensive travels as far as India.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez de plus amples informations

Nom de l’artiste Jean Robie
 Dimensions 120 x 185 cm
Époque Circa 1850-1870
Technique Huile sur toile
Prix 17 000 €
Inscrivez-vous à notre newsletter
MERCI !
Votre inscription a bien été enregistrée !