Jean-Jacques Gaillard – Parc de Tervuren

Huile sur panneau représentant “Promenade au parc de Tervuren”

58,5 H cm x 43,5 L cm sans cadre

Peintre, dessinateur et illustrateur. Fils de l’impressionniste Frans Gailliard. Il suit les cours des académies de Bruxelles et de Saint-Josse-ten-Node. Très jeune, il s’intéresse à la littérature et aux sciences ésotériques; en 1912, il devient un adepte de la doctrine des analogies du mystique suédois Swedenborg. Son inclination spiritualiste oriente son œuvre – qui ne présente pas d’évolution rectiligne – vers un symbolisme pointilliste, puis, dans les années vingt, vers un art abstrait. De 1920 à 1924, Gailliard réside à Paris. Il participe au Salon des Indépendants. A Bruxelles, il prend part, à partir de 1923, aux activités de 7 Arts, sans entièrement souscrire à la doctrine de la Peinture pure. En 1925, il fait partie des fondateurs de L’Assaut qui défend l’esprit moderniste. Son œuvre géométrique et abstraite est rarement froide. Prédominent le plus souvent la ligne sinueuse, les taches de couleur et les expérimentations de la matière. A partir de 1928, son œuvre devient définitivement figurative. D’aspect fantastique, sa peinture intègre parfois des textes. Pour désigner ces analogies poétiques et visuelles, il la qualifie de “sur-impressionniste”. En 1928, il conclut un contrat avec la galerie Le Centaure. Une première exposition rétrospective a lieu, en 1947, à la galerie Georges Giroux (Bruxelles). Toute sa vie, Gailliard dessina et peignit des vues de Bruxelles et des portraits d’artistes et d’écrivains. “
– Source : IRPA : Dictionnaire des peintres belges

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez de plus amples informations

Nom de l’artiste Jean-Jacques Gaillard
 Dimensions  58,5 H cm x 43,5 L cm sans cadre
Époque 20ème
Technique Huile sur toile
Prix VENDU

Category: . Tags: , .

Product Description

Huile sur panneau représentant “Promenade au parc de Tervuren”

58,5 H cm x 43,5 L cm sans cadre

Peintre, dessinateur et illustrateur. Fils de l’impressionniste Frans Gailliard. Il suit les cours des académies de Bruxelles et de Saint-Josse-ten-Node. Très jeune, il s’intéresse à la littérature et aux sciences ésotériques; en 1912, il devient un adepte de la doctrine des analogies du mystique suédois Swedenborg. Son inclination spiritualiste oriente son œuvre – qui ne présente pas d’évolution rectiligne – vers un symbolisme pointilliste, puis, dans les années vingt, vers un art abstrait. De 1920 à 1924, Gailliard réside à Paris. Il participe au Salon des Indépendants. A Bruxelles, il prend part, à partir de 1923, aux activités de 7 Arts, sans entièrement souscrire à la doctrine de la Peinture pure. En 1925, il fait partie des fondateurs de L’Assaut qui défend l’esprit moderniste. Son œuvre géométrique et abstraite est rarement froide. Prédominent le plus souvent la ligne sinueuse, les taches de couleur et les expérimentations de la matière. A partir de 1928, son œuvre devient définitivement figurative. D’aspect fantastique, sa peinture intègre parfois des textes. Pour désigner ces analogies poétiques et visuelles, il la qualifie de “sur-impressionniste”. En 1928, il conclut un contrat avec la galerie Le Centaure. Une première exposition rétrospective a lieu, en 1947, à la galerie Georges Giroux (Bruxelles). Toute sa vie, Gailliard dessina et peignit des vues de Bruxelles et des portraits d’artistes et d’écrivains. “
– Source : IRPA : Dictionnaire des peintres belges

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez de plus amples informations

Nom de l’artiste Jean-Jacques Gaillard
 Dimensions  58,5 H cm x 43,5 L cm sans cadre
Époque 20ème
Technique Huile sur toile
Prix VENDU

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Jean-Jacques Gaillard – Parc de Tervuren”