Le Billard – Rik Wouters (1913)

Rik Wouters (Malines 1882 – Amsterdam 1916)
Papier, aquerelle et encre de chine
Double face

 

55 cm L x 45 cm H sans cadre

90, 5 cm L x 80,5 cm H avec cadre

“Peintre, dessinateur, aquareliste, sculpteur. Dès l’age de douze ans, il travaille dans l’atelier de sculpture sur bois de son père. Formation à l’Académie de Malines chez J.G. Rosier (1897-1900). Formation en sculpture dans l’atelier de Th. Blickx, où il fait la connaissance d’E. Wijnants. Travaille ensuite dans l’atelier d’Albert Aerts à Bruxelles, qui l’incite à aller étudier à l’Académie de Bruxelles, où il travail chez Ch. Vab Der Stappen et J. Dillens (1900-1904). Se rend à Bruxelles pour se joindre au groupe d’amis qui se réunissent chez Léon Thumilaire. Il y fait la connaissanced’E. Tytgat et y rencontre aussi Nel Duerinckx, qui accepte de lui servir de modèle et deviendra son grand amour. Epouse Nel en 1905. Durant cette période, il est surtout actif comme peintre autodidacte, mais un manque d’argent aigu l’incite à participer au Pric Godecharle avec « Nymphe ». Cela lui vaut un second prix qu’il doit partager avec Marcel Wolfers. En 1907-1908n il se réinscrit à l’Académie de Bruxelles pour se préparer pour le Prix de Rome. Il n’est classé que seizième. À partir de 1911, les soucis matériels font partie du passé, grâce à un contrat avec G. Giroux. Découvre à Paris en 1912 l’œuvre de Renoir, Rodin et Cézanne. En 1913, il acquiert une petite maison à Watermael-Boitsfort, où il habite jusqu’à sa mobilisation de 1914. Durant ces années, il crée ses toiles les plus remarquables. Après la capitulation d’Anvers, il est interné comme soldat au Pays-Bas. En 1915, souffrant d’une malade incurable, il est libéré et s’installe à Amsterdam, où, après avoir subit quelques opérations, il meurt d’un cancer de la mâchoire en 1916. Une grande partie, sinon l’ensemble de son œuvre, une grande ode à la vie, tourne autour de sa bien-aimée Nel, qu’il modèle, dessine et peint dans des poses et des occupations quotidiennes. Certaines de ses toiles et aquarelles ne sont formées que de quelques lignes de couleur parcimonieuses, mais sont des chefs-d’œuvre de lumière et de couleur. Œuvres au « Middelheim » à Anvers, dans les Musées de Bruxelles, Ixelles, Anvers, Gand, Liège et Bruges.”

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez de plus amples informations

Nom de l’artiste  Rik Wouters
 Dimensions  H 45 cm x 55 L cm sans cadre
Époque  20ème Siècle
Technique  Papier et aquarelle
Prix Prix sur demande

Category: . Tags: , , , .

Product Description

Rik Wouters (Malines 1882 – Amsterdam 1916)
Papier, aquerelle et encre de chine
Double face

 

55 cm L x 45 cm H sans cadre

90, 5 cm L x 80,5 cm H avec cadre

“Peintre, dessinateur, aquareliste, sculpteur. Dès l’age de douze ans, il travaille dans l’atelier de sculpture sur bois de son père. Formation à l’Académie de Malines chez J.G. Rosier (1897-1900). Formation en sculpture dans l’atelier de Th. Blickx, où il fait la connaissance d’E. Wijnants. Travaille ensuite dans l’atelier d’Albert Aerts à Bruxelles, qui l’incite à aller étudier à l’Académie de Bruxelles, où il travail chez Ch. Vab Der Stappen et J. Dillens (1900-1904). Se rend à Bruxelles pour se joindre au groupe d’amis qui se réunissent chez Léon Thumilaire. Il y fait la connaissanced’E. Tytgat et y rencontre aussi Nel Duerinckx, qui accepte de lui servir de modèle et deviendra son grand amour. Epouse Nel en 1905. Durant cette période, il est surtout actif comme peintre autodidacte, mais un manque d’argent aigu l’incite à participer au Pric Godecharle avec « Nymphe ». Cela lui vaut un second prix qu’il doit partager avec Marcel Wolfers. En 1907-1908n il se réinscrit à l’Académie de Bruxelles pour se préparer pour le Prix de Rome. Il n’est classé que seizième. À partir de 1911, les soucis matériels font partie du passé, grâce à un contrat avec G. Giroux. Découvre à Paris en 1912 l’œuvre de Renoir, Rodin et Cézanne. En 1913, il acquiert une petite maison à Watermael-Boitsfort, où il habite jusqu’à sa mobilisation de 1914. Durant ces années, il crée ses toiles les plus remarquables. Après la capitulation d’Anvers, il est interné comme soldat au Pays-Bas. En 1915, souffrant d’une malade incurable, il est libéré et s’installe à Amsterdam, où, après avoir subit quelques opérations, il meurt d’un cancer de la mâchoire en 1916. Une grande partie, sinon l’ensemble de son œuvre, une grande ode à la vie, tourne autour de sa bien-aimée Nel, qu’il modèle, dessine et peint dans des poses et des occupations quotidiennes. Certaines de ses toiles et aquarelles ne sont formées que de quelques lignes de couleur parcimonieuses, mais sont des chefs-d’œuvre de lumière et de couleur. Œuvres au « Middelheim » à Anvers, dans les Musées de Bruxelles, Ixelles, Anvers, Gand, Liège et Bruges.”

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez de plus amples informations

Nom de l’artiste  Rik Wouters
 Dimensions  H 45 cm x 55 L cm sans cadre
Époque  20ème Siècle
Technique  Papier et aquarelle
Prix Prix sur demande

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Billard – Rik Wouters (1913)”